Flamenco, Manouche

Antoine Boyer & Samuelito

AntoineBoyerSamuelito

« Antoine Boyer, est peut-être né à Saint-Cloud (92), mais la guitare à la main, il parle manouche comme un enfant de vent. Samuelito, lui, est normand, certes, mais la guitare à la main -parfum de cyprès et d’orange- il parle andalou comme un vieux savant gitan. Allez comprendre les mystères des cultures adoptées. Choix, hasards, rencontres improbables, accidents de parcours, les faits sont là. Antoine Boyer est entièrement un musicien de jazz manouche étincelant et modeste. Samuelito est « puro » flamenco quand il ne joue pas du classique ou de la samba ou que sais-je encore. Antoine et Samuel, deux jeunes sorciers en voyage! La généalogie des musiciens se moque bien des frontières et des gènes.
[…] Et tout à coup c’est un peu comme si Django et Paco, jeunes et pleins d’envies, se rencontraient au hasard, sur un chemin vagabond, derrière une caravane. Un rêve qui pourrait se donner à entendre dans ce disque malicieusement intitulé « Coincidence ». Comme si leur rencontre pouvait en etre une…
« Latch Drom! » dit Antoine; « Olé! » lui répond Samuelito. Demain leur appartient. »
Michel Mompontet – Des mots de minuit – Culture Box

Antoine Boyer & Samuelito se sont rencontrés au Conservatoire de Paris dans la classe de guitare classique de Gérard Abiton. Ils commencent alors à jouer ensemble et à développer un nouveau répertoire combinant différentes techniques et influences (jazz, flamenco, classique, pop…). En 2016, après des concerts remarqués au Festival Django Reinhardt (Samois-sur-Seine) et DjangoFest Northwest (Seattle) ils remportent le 4ème European Guitar Award (Dresde) qui leur donne l’opportunité d’enregistrer un album : Coïncidence (Doctor Heart Music / Harmonia Mundi).

​Les personnalités d’Antoine Boyer et Samuelito se sont accordées d’emblée pour développer différentes esthétiques. Chacun explorant la musique de l’autre, ils interprètent Django Reinhardt, Paco de Lucía… mais aussi d’autres compositeurs comme David Bowie ou encore Roland Dyens. En plus de ce travail d’arrangement, un nouvel univers musical est né de leurs compositions spécialement conçues pour le duo. À la fois poétiques et virtuoses, l’acier se mêlant au nylon, les différences de jeu ne formant plus qu’un seul toucher.

Albums