Afro-Folk, Cameroun

Erik Aliana & Picket

ErikAliana2000X940

Ce duo est une pure merveille de finesse, de délicatesse, de sobriété et de bonne humeur. Il s’en dégage une sorte d’élégance poétique, un ailleurs rare, précieux, habité, joyeux, fait de respirations, de silences, de pulsations induites et de paysages sonores remarquables. La radicalité et le minimalisme de cette « œuvre d’art » tiennent du miracle. Ils sont deux, seulement deux musiciens mais c’est de mille sonorités dont il s’agit tant est grande leur complicité musicale.

Après avoir quitté son Cameroun natal, Ērik Aliana s’est aguerri sur les scènes du monde (Europe, Asie, États-Unis). Il en est ressorti grandi, solide, sûr de son fait. Sans détours, il dit mais sans revendiquer, sans affirmer, sans asséner. Il sait ce qu’il veut. Tranquille.

Avec « Picket », Francis Dschoutezo, ami de longue date, frère de route, Ērik Aliana trouve le partenaire idéal d’une rencontre ambitieuse, essentielle. Picket nourrit leur histoire, l’alimente de sa créativité et de sa disponibilité permanente. Les sons graves de sa basse relient à la terre nourricière et à ses indispensables racines.

La complémentarité des instruments – une guitare droite et claire associée à la basse ronde, douce, ronronnante ou au lamellophone à lames de bambou – crée un espace subtil qui met en évidence la polyrythmie ancestrale binaire-ternaire si particulière des musiques traditionnelles camerounaises. Un mouvement interne, légèrement étiré, venu de la nuit des temps, qui prend toute sa dimension subliminale en l’absence de percussions pour le ponctuer. Là, on parle d’autre chose qui tend à un universel, à une mémoire collective, à un voyage intérieur, à « une âme du monde ».
Alors, l’auditeur devient responsable de sa propre écoute. C’est à lui d’entendre ce qui n’est pas dit, c’est à lui de faire sa part du chemin, d’écouter entre les notes, de se raconter son histoire ou tout simplement, de se laisser faire, de se laisser transporter.

C’est dans cette suggestion du rythme, qu’Ērik Aliana construit le socle qui lui permet de donner libre cours à son inspiration. Il développe un panel vocal riche en nuances au service d’un univers très personnel. Il explore les chants traditionnels et s’en approprie l’évidence. Il s’amuse des polyphonies, se joue du rythme, prend tous les risques, ose toutes les fantaisies, toutes les envolées et sa voix suave et chaude, captive, creuse le sillon d’une vraie personnalité artistique.