Inde du Nord, Musique classique

Kawa Generations

Spectacles disponibles sur 2021/2022
-« Kawa Generations quartet »
-« Kawa Generations duo » Ilyas et Parveen
-« Iloopilu » duo Electro/tabla/beatbox/chant indien en résidence 2020/2021

Enseignée dès le plus jeune âge, la musique classique indienne est ainsi transmise depuis plus de 3000 ans selon les principes ancestraux de la transmission orale: le taleem.
Aujourd’hui, malgré les très rares porteurs de cette tradition, trois générations de musiciens, dignes héritiers d’une longue lignée musicale de 7 générations, partagent la scène et illustrent ce qu’est le « Taleem ». Véritables garants de la culture et de l’art musicale de l’inde ils propagent ainsi la musique classique hindoustanie et des oeuvres rares de « Mand », chant folklorique en voie de disparition.

La famille Khan Kawa est réputée pour ses interprétations puissantes de variations rythmiques ancestrales.

Yusuf Khan, le grand-père joue ces rythmes sur le Pakhawaj (percussion en bois la plus ancienne de l’Inde).
Hameed Khan Kawa, le père est un musicien de renommée internationale.
Leader de groupes célèbres, Musafir, Jaïpur Kawa Brass Band ou encore le Kawa Circus, Hameed Khan Kawa est un percussionniste et un directeur artistique. Il joue du tabla, l’instrument de percussion le plus populaire dans l’Inde d’aujourd’hui et le plus sophistiqué du monde.
Hameed Khan Kawa a accompagné Natacha Atlas, Henri Texier, Chico Bouchiki des Gypsy Kings, Erik Marchand dans l’album séminal An Tri Breur, collaboré avec Loeno, « titi » Robin et des danseuses comme Caroline Carlson, Gulapi Sapera.
Deux reportages lui sont dédiés dont un épisode de l’émission « Echappées belles » sur France 5 et sa lignée de musiciens et un fabuleux document diffusé sur Arte sur le projet Kawa Circus qui intégrait les différents arts du Rajasthan.

A Jaïpur où il vit il a créé le Kawa Cultural Center, un lieu de travail et de rencontres artistiques où se brassent les cultures du monde.
Véritable « marcheur d’humanité » il cultive inlassablement la spiritualité, le partage et la transmission. Dans son sillage ses deux enfants initiés dès l’âge de 7 ans.

Franco-indiens, Parveen Sabrina Khan et Ilyas Raphaël Khan sont aujourd’hui des musiciens reconnus.
De sa voix profonde, Parveen exprime avec virtuosité et fraîcheur, la poésie de cette musique sophistiquée, où le texte lyrique, souvent court, laisse une large place à l’improvisation tant sur l’aspect mélodique que rythmique. Ilyas accompagne, soutient et enrichit ce jeu rythmique par du tabla et le human beatbox.

Au delà de leur prestations régulières classique Parveen Sabrina Khan et Ilyas Raphaël Khan, innovent à l’instar de leur père par leur créativité riche de leur double culture. Parveen a été récompensé du « prix des musiques d’ici » au festival des villes et des mondes de Seine-Saint-Denis avec son groupe Nirmâan.

Projet à venir IlooPilu.

Parveen et Ilyas Khan, nous entraînent dans un univers innovant où les traditions ancestrales se mêlent au présent. Les compositions d’IlooPilu prennent le chemin d’un mix inédit, d’un son nouveau où une technologie simple (loop, effets) est au service de rythmes solidement ancrés en terre rajasthani. Les mélodies se veulent respectueuses des fondamentaux, de la profondeur du chant et de l’oralité indienne.Tabla et beatbox s’unissent au chant cristallin et vibrant de Parveen d’une musique répétitive vers une transe poético-cosmique

« Une mention spéciale doit être réservée à Parveen, dont la pureté de la voix captivait tout le monde> »
-Le Rolling Stone, Inde

Festivals:
festival de l’alchimie, le festival des vieilles charrues, la philharmonie de Paris, le festival de la littérature de Jaipur, le centre de la rive sud, le festival Jodhpur RIFF, le festival de Sankalp, la grenouille de Bue, le festival Solidays, Institut du monde Arabe Paris, France Culture et divers autres lieux en Inde, en France, au Royaume-Uni, en Italie, au Danemark et au Liban.