Portugal, Fado

Ricardo Ribeiro

Homme escalier portrait Ricardo Ribeiro Artiste fado

Rediffusion intégrale sur France Musique – concert du 21 janvier au Théâtre de la Ville de Paris.

« D’une belle voix patinée, le Lisboète Ricardo Ribeiro modernise le fado en flirtant avec ses racines gitanes. » Télérama – ffff – « On aime passionnément » – février 2017

« Il chante le fado avec une grave et puissante voix, qui se patine de belles nuances sombres et veloutées, mais aussi s’écorche parfois, rappelant les abrasions du flamenco. Son phrasé naturel, détendu, son charisme bonhomme ajoutent un supplément de grâce à son interprétation, qui peut atteindre de saisissants sommets d’émotion. Une révélation. »
Télérama TTT « On aime passionnément » – janvier 017

« Ricardo Ribeiro est un formidable chanteur de fado » Le Monde – février 2017

Ricardo Alexandre Paulo Ribeiro est né le 19 août 1981 à Lisbonne, au Portugal. Ricardo Ribeiro a découvert le fado très jeune, en écoutant les grands noms de cette époque, qui deviendront plus tard ses principales influences: Fernando Mauricio, Amália Rodrigues, Alfredo Marceneiro, Manuel Fernandes, Adelino dos Santos (guitare) et José Inácio (guitare espagnole) ). En 2001, Ricardo a été invité à participer à divers festivals de musique dans le monde, notamment Alu Casa da Atriz María Casares, Badasom, Vocal Jazz Festival Crest, Córdoba’s Guitar Festival et le Santo Tirso Guitar Festival.

En 2004, son premier disque Ricardo Ribeiro sorti par le label CNM – Coleção Antologia, réunit les guitaristes José Manuel Neto, Jorge Fernando et Marino de Freitas. Ricardo a également participé au disque Tribute to Amália Rodrigues (2004) sur le label World Connection, en chantant la chanson «Quando se gosta de Alguém».

Ricardo a reçu le prix de la révélation masculine de la Fondation Amália Rodrigues et le prix de la révélation de la Casa da Imprensa en 2005. En 2011, “Porta do Coração” est certifié disque d’or et reçoit à nouveau le prix du meilleur chanteur masculin de la Fondation Amália Rodrigues et donne deux spectacles à guichets fermés au São Luiz Teatro Municipal de Lisbonne, dédié à Lisbonne et au fado. Il a également été invité par l’orchestre chinois de Macao à se produire au cycle de musique luso-chinoise au centre culturel de Macao, dirigé par le maestro Pang Ka Pang.
En 2015 il reçoit avec d’autres fadistas l’Ordre de l’infant D. Henrique, équivalent portugais du titre de chevalier des Arts et des Lettres.
Ricardo a reçu cette même année le prix Henry the Navigator des mains du président portugais Aníbal Cavaco Silva.

Il a participé à l’album «Amália – Voices of Fado», produit par le guitariste Javier Limón.

Son album, Hoje é assim, amanhã não sei (Aujourd’hui c’est comme ça, demain je ne sais pas), est sorti en avril 2016.

En 2018, il se produit pour la première fois au New York Fado Festival.

Avril 2019 paraît un nouvel album, différent des précédents, présenté comme « un projet totalement nouveau et inédit ». Son titre (« Respeitosa mente ») joue sur les mots : respeitosamente, en un seul mot, signifierait « respectueusement ». Respeitosa signifie « respectueuse ». Mente, féminin en portugais, de même étymologie que « mental » en français, signifie « esprit », ou « pensée » (respeitosa mente : « esprit respectueux ») ; mais mente est aussi la forme que prend le verbe mentir (« mentir ») à la 3e personne du singulier du présent de l’indicatif (respeitosa mente : « respectueuse ment »)…

No Reino do Fado (Metro-Som, 2000)
Ricardo Ribeiro (Companhia Nacional de Música, 2004)
Porta do Coração (EMI Portugal, 2010)
Largo da Memória (Parlophone, 2013)
Hoje é Assim, Amanhã Não Sei (Warner / Parlophone, 2016)