Folk, Tunisie

Ÿuma

Yuma est disponible sur 2021/2022 – Nouvel album à paraître Octobre 2021

Sabrine Jenhani : chant et compositions
Ramy Zoghlemi : chant, guitare et compositions

Album Poussière d’étoiles – le 2 février 2018 (Innacor / l’Autre Distribution)

Sélection FIP – février 2018
FRANCE 2 – Télématin : https://www.france.tv/france-2/telematin/420087-musique-a-deux-c-est-mieux.html
« Le folk social tout en douceur de Ÿuma » P. Labesse – Le Monde
« Nous sommes sous le charme de Ÿuma » France Inter – Par Jupiter
« Yuma ou la beauté d’un folk nu » Ouest France – M. Troadec
« ces derniers revendiquent leur rapport fort à la poésie et à l’oralité du tunisien dialectal. La barrière de la langue en limite la perception, mais le charme opère, dans le contraste entre les accents gutturaux et les voix frémissantes, dans la douceur intimiste qui couve sous les mélisses intenses » Télérama
« Attention talent. Deux voix qui se mêlent et s’emmêlent dans ce folk-blues aux accents parfois grunge venu de Tunisie. Une merveille, de raffinement, de beauté lyrique, de simplicité autant nerveuse qu’apaisée, intense en tous les cas. » – Centre Presse
« l’indie rock du duo de Yuma s’affirme et constitue l’un des plus beaux fleurons de la musique alternative méditerranéenne. » – La Presse de La Manche

Apparu sur la planète musique le 20 décembre 2015, Ÿuma se distingue sur la toile par des « mashups » originaux de chansons orientales et occidentales.
Ainsi le duo établit des passerelles entre les cultures des deux rives de la Méditerranée. Aujourd’hui l’indie folk Ÿuma s’affirme comme un des leader de la musique alternative tunisienne.

L’univers de Ÿuma est celui de l’âme humaine quand, dans le désordre du monde, l’âme cherche son alter ego, son double, sa part manquante : au milieu des mutations politiques, sociales ou culturelles, Yuma prend le parti d’une poésie amoureuse, amoureuse dans le désarroi ou dans la quête, amoureuse dans la solitude et le destin, l’absence, l’attente, le doute et finalement, la révolte et la libération.
De tous temps la poésie a été politique. Or Ÿuma campe délibérément dans la poésie, de manière exigeante : creusant la langue celle du dialecte Tunisien le Djerla, celle des sols troublés et des pierres de Tunisie, de ses plaies et de ses quartiers, portant haut les ocres du mot, les lumières du verbe, les teintes crépusculaires et les saveurs et l’incandescente nécessité du poème.
Le cœur est révolutionnaire, parce que finalement le cœur est le nid des toutes les contre-cultures. Yuma part du cœur. Le cœur, c’est l’autre. A l’infini.
Le mode d’expression de Ramy et Sabrine est minimaliste, fonctionne comme le déploiement, leurs chants-poèmes ont les habits de l’humain parce que leur poésie s’écrit dans le dépassement, précise l’incertitude, éclaire les états d’âmes, rompt ce qui entrave.
C’est sans doute pourquoi la musique qu’ils partagent est à chaque fois reçue comme un petit miracle, une thérapie au sens où leurs chants parviennent à soigner les douleurs et les peines de leurs contemporains. Partout où ils se produisent leurs mélodies cicatrisent !
La dernière chose qui les distingue enfin c’est leur manière de se mettre en scène, l’un et l’autre, en miroir, en se reflétant réciproquement, en se mêlant et se démêlant. Parce que l’un est le contre jour de l’autre, ils sont leur propre fiction, conjuguent pudeur et intimité, s’évadent, nous déjouent.
Alors, dans une délicatesse infinie, ils déploient des mélopées si pures et anciennes que nos cœurs s’ouvrent en grand pour laisser passer la procession de nos pleurs et passions, de nos troubles et de notre abandon.

Albums

  • Poussière d'étoiles

    2018

  • CHURA

    2016